Naturopathie

Un corps en équilibre

Pour toutes les personnes qui ressentent des douleurs physiques (maux de tête, acné, mauvaise digestion, maux de ventre et toute la panoplie qui va avec), ce sujet vous concerne ! Pour ce faire, j’ai envie de vous partager une notion des plus importantes pour mieux comprendre notre corps, nos maux physiques mais également psychologiques. Je vous parle de l’équilibre acido-basique.

Certains d’entre vous savent certainement ce que cela signifie, mais je vais mettre un point d’honneur à l’expliquer car c’est pour moi la base d’une bonne santé. Nous allons voir pourquoi il est nécessaire de préserver cet équilibre ! Le sujet est assez complexe, voyons ce qu’il est important de connaître.

Les aliments que nous ingérons sont classés en 3 catégories : acides au goût (citron, orange), alcalins (légumes, fruits) et acidifiants (viande, laitages, pain). Le corps nécessite une part de chaque pour être en totale harmonie. Malheureusement, nous avons tous tendance à avoir une alimentation beaucoup trop acidifiante (sandwichs mangés sur le pouce, malbouffe, mauvaises habitudes alimentaires) causant de multiples carences dans notre corps. C’est à ce moment là que des déséquilibres apparaissent :

  • fatigue, surtout le matin
  • mauvaise haleine
  • acné
  • peau grasse
  • perte de cheveux anormale, ongles cassants
  • mauvaise digestion avec aigreurs d’estomac
  • douleurs musculaires, courbatures…

Le pH se situe sur une échelle entre 0 et 14 (ça vous rappelle vos cours de physique-chimie du collège hein ?), les aliments acidifiants tendant vers le 0 et les aliments alcalifiants vers le 14. Sachez que l’acidité d’un aliment n’a rien à voir avec le pH réel de la nourriture elle-même, exemple du citron à l’appui. Ils sont très acides mais les résidus qu’ils produisent après la digestion et l’assimilation sont très alcalins, donc les citrons sont alcalifiants dans l’organisme. A l’inverse, la viande montre un pH alcalin avant la digestion, mais laisse un résidu très acide dans le corps après la digestion, donc la viande est très acidifiante.

Une trop grande consommation d’aliments acidifiants (viande, sucre, sel, café, alcool…) combiné à une trop faible consommation d’aliments alcalifiants (légumes, fruits, graines) génère une acidose chronique de faible niveau, ce qui signifie que le corps va être obligé de puiser dans ses réserves minérales alcalines pour neutraliser l’excès d’acidité. L’acidose peut également entraîner beaucoup de fatigue, car un environnement acide nuit à la production d’énergie des cellules du corps, diminue également les réserves d’oxygène disponible pour le fonctionnement des cellules, et permet aux éléments pathogènes de se développer plus facilement. Apparaissent alors eczéma, acné, arthrite, etc. L’idéal est de partager son alimentation en 70% de produits alcalifiants et 30% de produits acidifiants.

Les solutions pour réduire petit à petit l’acidité dans le corps :

  • choisir une alimentation majoritairement alcaline (sans blague !) : favoriser les légumes, fruits, légumineuses (voir ma liste récapitulative à la fin de l’article)
  • faire une cure de citron
  • s’oxygéner (on dit que c’est bon pour les neurones aussi…)
  • faire du sport, histoire d’éliminer le surplus d’acidité par la transpiration

Et surtout limiter la consommation de :

  • café, cigarette (je sens les foudres arriver sur moi à ce moment précis)
  • boissons gazeuses, boissons sucrées, alcool
  • aliments raffinés (sucre, sel, farines, gâteaux, pâtes, pain, etc)
  • viande rouge, produits laitiers

Vous pouvez toujours faire le test de votre pH urinaire, il suffit de vous fournir d’un rouleau de papier pH en pharmacie (je vous conseille de l’acheter sur internet, beaucoup moins cher) et par logique, faire pipi dessus (sans faire pipi sur ses doigts, j’ai réussi, vous pouvez le faire !). La réponse du pH dépendra de la couleur de la bandelette. En revanche il est déconseillé de faire le test dès le premier passage aux toilettes de la journée car pendant la nuit, le métabolisme travaille de façon à éliminer les déchets acides du corps.

Je vous propose de regarder les groupes d’aliments ci-dessous, l’important est de ne pas changer d’alimentation du tout au tout mais d’y aller progressivement afin d’éviter quelques troubles intestinaux… En cas d’une trop forte acidité, vous savez ce qu’il vous reste à faire !

Bon rééquilibrage !

Slice of Lemon

  • Éléments ALCANISANTS (à privilégier donc) :

Légumes : pomme de terre et patate douce, carotte, betterave rouge, salade verte, chicorée et mâche, choux vert, rouge et de Bruxelles, céleri branche et fenouil, haricot vert et jaune, bette (feuille), concombre, artichaut, brocoli, courge, courgette, pâtisson, avocat, endive, épinard (cru), céleri rave, salsifis, topinambour, panais, choux fleur, radis, navet, poivron, asperge, oignon, échalote, ail

Fruits : pomme, poire, prune, mirabelle, raisin, abricot, cerise, pêche, figue, melon, pastèque, fraise grosse et douce, groseille, myrtille, clémentine, mandarine, mangue, grenade, kaki, ananas, banane

Fruits secs : raisin, abricot doux, banane, date, pruneau, poire, pomme, pêche, figue, mangue, ananas

Oléagineux : amandes, noix du brésil, olives noires, olives vertes, sésame, pignons de pin, noix de coco

Céréales : céréales semi ou complètes (Blé, riz, seigle, orge, épeautre, sarrasin, quinoa), maïs

Produits laitiers : Lait entier cru, beurre au lait cru, fromage blanc égoutté, fromage frais, beurre pasteurisé

Poissons : poisson maigre (cabillaud, bar, merlan, sole, truite, huîtres)

Viandes : viande blanche (poulet, dinde, agneau, veau)

Légumineuses : pois, tofu, lentilles, flageolets, haricots blancs

Sucres : sirop d’agave, sucre complet, sucre de cannes, sirop d’érable, miel

Huiles et graisses : huiles de première pression à froid

Boissons : thé, infusion, jus de légumes frais, lait végétaux

  • Éléments ACIDIFIANTS (à consommer avec modération) :

Légumes : tomates, aubergine, cornichons au vinaigre

Fruits : tous les fruits non mûrs, reine claude, griotte, brugnon, fraise acide, groseille, framboise, cassis, orange, pamplemousse, kiwi

Oléagineux : Noix, noisette, cacahuète, noix de pécan, pistache, pépin de courge, graine de tournesol, olive au vinaigre

Céréales : céréales raffinées blanches, millet, pâtes, pain, gâteaux industriels

Produits laitiers : Lait UHT, lait au chocolat, beurre cuit, crème fraîche, autres fromages

Poissons : poisson gras (saumon, thon, carpe, hareng, crustacés)

Viandes : viande rouge (boeuf, mouton, cheval, porc et charcuterie)

Légumineuses : graines de soja, haricots rouges, pois chiche

Sucres : sucre blanc, roux, brun, édulcorant

Huiles et graisses : huiles cuites (sauf olive et arachide), margarine hydrogénée

Boissons : café, chocolat, thé noir, alcool, jus de tomate, limonade, sirop, sodas

4 thoughts on “Un corps en équilibre

  1. Encore un article qui me fait écho ahah ! Merci Marilys 🙂
    Aussi, pourras-tu nous donner tes aliments au petit déjeuner, repas indispensable pour notre corps car premier dans la journée. Je serai curieuse de connaître ton rituel ! Et pas facile sans un café et du lait…Gros bisous 🙂

    1. Et bien ça me ravie ma jolie Lisa 🙂
      Pour le petit déjeuner (un article est prévu), j’alterne un gros smoothie vert avec de la spiruline/pastèque/ananas ou n’importe quel fruit soit des flocons de sarrasins avec du lait de quinoa au cacao ou lait d’amande + thé vert !
      Je t’embrasse 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comments links could be nofollow free.